Accueil » Comment calmer un cheval apeuré ?

Comment calmer un cheval apeuré ?

by Aymen
357 views
Comment calmer un cheval apeuré

Savoir calmer un cheval effrayé est une compétence : de passionnés et d’adeptes qui pratiquent l’équitation à des fins sportives ou thérapeutiques. Aujourd’hui nous allons vous donner quelques exemples pratiques pour savoir comment agir dans cette situation.

Les chevaux sont sensibles et peuvent être craintifs

Les chevaux sont des animaux très sensibles et perspicaces, avec une grande capacité d’expression. Que ce soit : par le mouvement des oreilles, de la queue, du museau ou des sons qu’ils émettent. Les équidés communiquent entre eux et avec l’environnement en permanence, même si les humains ne le perçoivent pas toujours.

Cette capacité intense qui leur est propre leur permet de détecter facilement les changements qui se produisent autour d’eux. Pour cette raison, malgré leur capacité à socialiser, ce sont des animaux craintifs et méfiants.

Quelles sont les causes de la peur d’un cheval ?

Normalement, les équidés sont craintifs ou anxieux dans des situations qu’ils ne peuvent pas contrôler. Souvent, de petits stimuli soudains et inoffensifs peuvent leur faire peur. Par exemple, certains poulains ont peur de leur propre ombre. D’autre part, les chevaux adultes peuvent s’enfuir en raison d’un mouvement brusque effectué par un animal plus petit.

En réalité, les peurs des chevaux sont nombreuses. Tout dépend de la situation, du contexte et de l’environnement dans lequel ils se trouvent. De plus, chaque animal peut réagir différemment en fonction de son âge et de son niveau d’entraînement.

Comment reconnaître un cheval apeuré ?

Les chevaux peuvent ressentir la peur grâce à 4 sens : la vue, l’odorat, l’ouïe et le toucher. Pour cette raison, ils démontrent ce qu’ils ressentent à travers tout le corps.

1. Oreilles

Les oreilles des chevaux en disent long sur leur état d’esprit, car ils ont une ouïe très développée.

Un cheval effrayé a les oreilles dressées et en arrière. Une oreille en arrière et une autre en avant indiquent une incertitude. Il est important de ne pas confondre les signaux de peur avec les signaux de colère, car ils se ressemblent. Un cheval en colère qui donne des coups de pied a les deux oreilles dressées et en arrière.

2. File d’attente

Une autre partie du corps très expressive des chevaux est la queue. Ceux-ci rentrent leur queue entre leurs jambes lorsqu’ils ont peur, un peu comme les chiens.

3. Expressions du museau

Des études sur le comportement équin indiquent que : les chevaux intimidés ont la bouche fermée et le nez élargi. Ils peuvent également avoir des rides sur le front juste au-dessus des yeux en signe d’inquiétude.

4. Sons caractéristiques

Les chevaux émettent 6 sons caractéristiques : grognement, hennissement, hennissement de salutation, rugissement, son maternel et son de parade nuptiale. Ils peuvent aussi hennir lorsqu’ils sont excités ou agités.

De plus, ces animaux peuvent soudainement fuir lorsqu’ils ont peur, il est donc important de les dresser avant de les monter.

Les étapes à suivre pour calmer un cheval apeuré

1. Approchez calmement et tranquillement :

Évitez de faire des mouvements brusques ou de faire des bruits forts. Et ne vous approchez jamais sans laisser le cheval vous voir.

2. Découvrez la cause de la peur :

Les chevaux sont souvent effrayés par les mouvements, les ombres ou la présence d’un petit animal. Il en va de même pour les objets inconnus, les bruits ou les lumières. Normalement, le cheval fixe ce qui l’effraie ou l’intrigue.

3. S’il s’agit d’un objet :

Il est plus facile de procéder dans ce cas : il suffit de rapprocher lentement l’objet du cheval pour lui faire comprendre qu’il est inoffensif. S’il émet des sons, éteignez-le et éloignez-le de votre animal.

4. Si le cheval est effrayé par la présence d’un animal :

Vous devez agir très prudemment dans cette situation :

Dans le cas où il s’agit d’un animal de compagnie ou sociable, vous pouvez procéder comme s’il s’agissait d’un objet. Les rapprocher et les laisser interagir. Ne forcez jamais un cheval effrayé à agir contre sa volonté.

5. Lorsque vous montez un cheval effrayé :

Massez son cou à partir de la racine des cheveux dans cette zone. Vous pouvez également gratter la zone derrière ses oreilles pour le calmer.

6. Lorsque vous ne montez pas un cheval effrayé :

L’idéal est d’approcher lentement le cheval tout en lui parlant doucement. Une fois que vous lui faites face, massez ou frottez la zone sensible.

Vous pouvez également lui donner des collations, comme des carottes ou des morceaux de sucre (avec modération).

Le plus important est de rester calme face à un cheval peureux. Il faut du talent, de la patience et du dévouement pour le calmer.

Si vous avez des questions dans le monde d’équestre, vous pouvez postuler ça sur l’adresse de la plateforme horsecare24.com

Facebook Comments

Articles connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies